Le THAI POWER GYM

special report by Serge TREFEU (2013)

 

 

 

Le club Thai Power Gym (TPG) est l'un des clubs les plus ancien du nord de la France, il existe depuis 25 ans, cela fait donc un quart de siècle que son fondateur, Lucien Deroy, y enseigne avec toujours autant de passion !

Lucien Deroy est un ancien combattant des années 90, un homme du nord, dur au mal sur le ring, un boxeur qui n'avait pas peur d'affronter des combattants bien plus fort que lui. Deroy n'a jamais refusé un adversaire, au contraire, il a souvent combattu au pied levé et face à des pointures du moment, des « tueurs » de la discipline que beaucoup de boxeurs évitaient de rencontrés tels que le bûcheron Khaled Hebieb (Champion du Monde de Boxe thai), le redoutable Fabrice Payen (Champion du Monde de Boxe thai) qui était alors le seul étranger à être classé N° 3 au stadium du Radjadamnoen, le solide Murat Comert (Champion du Monde de Kick Boxing), le technicien Abdel El Quandili (Champion du Monde de Kick Boxing et de Full-contact), le puncheur japonais Ohe Makoto (Champion du Monde de Kick Boxing) ou encore le thaïlandais Pud Pad Nit, le petit frère de la légende Pud Pad Noi, Pud Pad Nit qui avait 140 combats à son actif et qui a été classé au top ten du Lumpinee !

Lucien Deroy a essayé plusieurs styles de formes de combats mais c'est le Muay Thai qui a enflammé son cœur, et en 1988 il décide de monter son propre club pour y donner des cours de boxe thai et de Kick Boxing. L'ancien champion s’avère être un bon pédagogue car il forme des jeunes boxeurs qui font rapidement parler d'eux, l'un des premiers fut le talentueux Gregory Poupaert qui a remporté en 2000 la médaille de bronze individuel et la médaille d'or par équipe aux championnats du monde amateur de boxe thai, ensuite il y eu Arnaud Da Silva, un solide combattant puis Jacob Vanmeenen et Alexandre Courdain, qui ont tous les deux gagnés le titre de champion de France classe A en boxe thai !

Lucien a aussi monter, depuis des années, des galas dans sa région, des galas avec des belles oppositions qui ont fait venir quelques guest-stars du Muay Thai comme Stéphane Nikiéma, Jo Prestia, Omar Moussadak et le seigneur de la boxe thai Samart Payakaroon !

Les combattants du TPG étaient bien sûr toujours présent lors de ses soirées de boxe thai du Nord-Pas-de-Calais...

Mais aujourd'hui, Lucien Deroy préfère s'occuper en majorité des élèves qui pratiquent en loisirs que des compétiteurs, car de nos jours l'engouement pour le Muay Thai est effectivement énorme mais les personnes qui s’entraînent dures pour faire une carrière de combattant se font de plus en plus rare...

Deroy a bien agencé sa salle de boxe, l’infrastructure est quasi neuve, il y a un ring et huit sacs de frappe, l’accueil est séparé de la salle et permet aux visiteurs de voir les cours sans déranger les boxeurs à l’entraînement. Lucien a conçu sa salle un peu dans le style des salles hollandaises, normal, étant à la frontière Belge, on n'est pas loin du Pays-Bas, la terre des « guerriers des rings » par excellence !

Lucien Deroy nous a gentiment accueilli dans sa salle, où ce jour là, ses élèves ont eu l'immense chance de recevoir un cours par l’empereur actuel des rings, Seanchai Sor Kingstar, accompagné de son entraîneur Khru Manop !

Mais laissons le maître des lieux nous présenter sa salle et nous dévoiler une partie de sa carrière de boxeur...

Tu es originaire de quel coin de France Lucien ?

Je suis né à Armentières, mais mon club est à Houplines, une ville de moins de 8000 habitants, c'est près de Lille dans le nord, frontalier avec la Belgique...

LUCIEN DEROY, UN PASSIONNÉ, UN VRAI !

Combien tu as effectué de combat ?

J'ai fais une cinquantaine de combats, en Muay Thai, en Kick Boxing, en Full-contact, en Boxe Française, en Lutte contact, je dois être à 70% de victoires environ, c'est tellement loin... en classe B j’étais à 100% de victoires !

Quels sont les titres que tu as remportés ?

J'ai gagné la ceinture de Champion d’Europe de Kick Jutsu en 1991 (style de kick boxing), la ceinture de Champion d'Europe de Kick Boxing ISKA en 1993 à Prague, je suis Vice Champion d’Europe ISKA de Full-contact en 1991, Vice Champion d’Europe de boxe Thai en 1993 ou 94 et Vice Champion du Monde de Kick Boxing ISKA en 1993 à Tokyo !

LES TROPHÉES DU CHAMPION !

En quelle année tu as débuté la boxe ?

En 1986 à Nieppe puis Bailleul avec le même professeur, Jean Michel Carpentier, puis aussi un peu avec Michel Broy de Tourcoing et Lille puis en 1988 parallèlement j'ai ouvert mon club, le Thai Power Gym (TPG) à Houplines, en 1990 j'ai rejoint le Lumpini's de Mouscron en Belgique, chez Christian Dheygere pour commencer ma carrière en classe B. Je faisais 40 kilomètres aller et 40 kilomètres retour, deux à trois fois par semaine. Avant la boxe thai j'ai pratiqué le Judo, le Karaté, la Lutte, le Yoseikan Budo, la Boxe Française, en fait je n'ai jamais arrêté depuis l’age de 6 ans !

Quels étaient les champions les plus connus à ton époque ?

Il y en avait plein, c'était la grande époque des Kaman, Dekkers, Hoost, Nam, Khaled, Prestia, Dida, j'ai d'ailleurs assisté au premier classe A de Ramon Dekkers à Lille contre André-Richard Nam, en 1988, je crois, j'avais combattu en classe C dans le même gala !

Dekkers avait perdu aux points, il avait 16 ans ou 17 ans seulement !

Il a pris sa revanche quelques mois plus tard à Amsterdam, en gagnant par KO au corps au 3ème rounds, je crois, j'y étais aussi, en spectateur, une grande époque !

Quels sont les champions que tu as affrontés ?

Abdel El Quandili, Fabrice Payen (Deux fois), Murat Comert, Khaled Hebieb, Youri Clitchevitch, Priou, Ohe Makoto, Pud Pad Nith (Le frère de Pud Pad Noi), Fako Correa, Tracey Trevor, Ladjouzi, Said Bensihmed, Philippe Lallement, j'ai failli rencontrer plusieurs fois Dida Diafat aussi mais malheureusement çà n'a jamais abouti. Je devais aussi rencontrer Fabrice Allouche en 1994 qui a été remplacé par Khaled Hebieb, la veille...

J'ai perdu contre les gros cadors car malheureusement à chaque fois j'étais en remplacement de dernière minute ou ils étaient trop expérimentés par rapport à moi, mais bon je ne regrette rien et finalement j'en suis reconnaissant à Christian Dheygere, mon manager de l'époque, ses combats m'ont forgé !

Est ce que tu as combattu à l'étranger ?

Oui en Hollande, en Tchéquie, en Belgique, en Allemagne, en Angleterre, et au Japon. En France, à Paris Bercy, au Cirque d'hiver, au Zénith de Nancy et d'Orléans et un peu partout en France sauf dans le sud....

Est ce que tu t'es entraîné en Hollande et en Thaïlande ?

Oui en Hollande lors de séances de sparring chez Albert Kraus notamment. En Thaïlande, en 1989 à Pattaya dans le camp Sityodtong au côté de Kantaloni Payakaroon qui préparait un championnat du Monde en anglaise, Samath Payakaroon venait encore un peu dans le camp. Et j'ai eu la chance d'aller rendre visite au grand Kaman qui à l'époque vivait à Pattaya et avait sa maison et son gym !

Je suis retourné en Thaïlande en 2001 et 2008, mais plus comme touriste, à Koh Samui, j'ai eu la chance aussi de croiser les gants avec des russes grâce à Igor Jusko et Christian Dheygere !

Tu as des enfants qui pratiquent la boxe ?

A ce jour j'ai mon fils de 10 ans qui pratique et qui fait un peu de compétition mais bon je ne le pousse pas particulièrement bien au contraire, il n'y a pas beaucoup d'avenir en France dans ces boxes. Ma plus jeune fille on verra elle n'a que 4 ans, quand à celle de 18 ans, rien du tout (Rire) !

Par contre j'ai la chance d'avoir ma femme qui pratique encore un peu et qui a pratiqué longtemps assidûment, elle a même plus de voyages en Thaïlande que moi (Rire) !

LUCIEN JUNIOR A DÉJÀ CHOISI SA VOCATION, LE MUAY THAI !

Quel est ton meilleur souvenir de boxe ?

Bizarrement je n'en ai pas particulièrement, il est peut être à venir qui sait ?

Sinon comme coach, en 2006, à Paris, la victoire de mes deux élèves de l'époque Jacob Vanmeenen et Alexandre Courdain pour le championnat de France classe A de boxe thai, ils ont gagné par KO au 1er round tous les deux, un beau doublé !

Ton adversaire le plus dur que tu as rencontré dans ta carrière ?

Un grand Hollandais en classe C qui faisait 6 kilos de plus que moi et qui cognait comme un ours, j'ai gagné aux points mais que ce fut dur, à l'époque il n'y avait pas de protections, et ils n'étaient pas trop regardant sur les catégories de poids....

Tu as créé ton club en 1988 ?

Oui en 1988, j'ai repris un club de Karaté et Full-contact et j'ai fait du Muay Thai (Rire) !

C'est toujours la même salle depuis 1988 ?

Oui toujours, au début on l'a partagé avec le judo qui a ensuite déménagé, j'ai négocié l'obtention de la salle uniquement pour nous, puis elle a connu plusieurs étapes de transformations et d'équipements, la dernière en date est de cet été 2013. On attends une confirmation pour l'agrandissement de celle-ci...

Qui sont les entraîneurs actuellement dans le club ?

Il y a moi bien sur, Julien Gilles (A stoppé l'entrainement pour raison professionnelle), David Denneulin (Président du club ) m'assiste aussi et Joël Noulez donne un cours de full contact !

Julien Gilles est un ancien combattant en classe B en Full-contact, un grand passionné de Muay Thai et de K1, il a fait beaucoup de séjours dans les camps thaïlandais et dans les clubs en Hollande, Joël Noulez qui a terminé sa carrière en février dernier est plusieurs fois champion régional en Full-contact, et il a finit en classe A, il n'a jamais pu aller en finale des championnats de France à cause de blessures récurrentes...

JULIEN GILLES EN COMPAGNIE DE KHRU MANOP ET SEANCHAI SOR KINGSTAR !

Quels sont les champions qui sont passés au TPG ?

J'ai eu Grégory Poupaert, champion du monde amateur par équipe en 2000 et médaille de bronze en individuel, médaille de bronze aussi en championnat d’Europe amateur en 2001, Arnaud Da Silva, dans les années 90, il a été plusieurs fois finaliste des championnats de France en classe A en boxe thai mais n'a jamais remporté le titre, il n'a pas eu de chance, il a été aussi vice champion d'Europe de Full-contact !

Alain Sansse, issu de la savate et qui a participé au tournoi des 20 000 dollars à Paris Bercy dans les années 90, lors du festival des arts martiaux de Karaté Bushido, un tournoi avec Jomhod, Saimai, Sari !

Jacob Vanmeenen qui venait du Lumpini's de Mouscron est venu chez moi pour s’améliorer en muay, il est devenu champion de France classe A, il a battu Khaled Hebieb en 2004 à La Réunion, il m'a " vengé " (Rire) !

Alexandre Courdain, champion de France de boxe thai en classe A, il a déjà rencontré Farid Villaume en 1998 en remplacement de dernière minute !

Jean Philippe Deroo, « JP le Kidbill », champion de France en classe B en 2011, il s'est exilé en Thaïlande au Singpatong mais il a arrêté cette année la compétition pour raisons professionnelles, plusieurs autres sont passés au TPG, plus ou moins longtemps, mais ils ne sont pas restés pour diverses raisons, chacun sa voie...

Aujourd’hui quels sont les champions qui représente le club au TPG ?

Il n'y en a plus (Rire) !

La plupart ont mis fin à leur carrière la saison dernière, trop " vieux " (Rire) !

Sinon j'essaye de faire tourner en classe A, Eric Denis et Yannick Foeller d'Alsace, qui ont déjà boxé pour moi plusieurs fois depuis quelques années, mais uniquement en Full-contact, Kick Boxing et K1. Denis a déjà boxé au «It's Show Time » en 2011 ou 2012. Foeller a déjà boxé des noms du circuit, il reprend cette saison !

Quels sont les champions que tu as formés ?

Da Silva, Poupaert, Vanmeenen, Courdain, Lemahieu, Deroo...

Est-ce qu’il y a des champions d’autres clubs qui viennent parfois tourner chez vous ?

Non c'est très rare, sinon cela nous arrive de recevoir un club d'anglaise, des flamands, mais on préfère organiser des stages avec des champions divers !

Combien il y a d’adhérent en tout dans le club ? Est ce que tu as beaucoup de compétiteurs ?

Cette saison, on repart à zéro !

Même s'il y a des amateurs pour boxer faut d'abord qu'ils s’entraînent...

Et aujourd’hui les gars veulent être combattant sans s’entraîner comme un vrai combattant, donc fini de perdre mon temps, on est à 98 % un club de loisirs, de 6 à 52 ans !

Les éducatifs sont plus nombreux mais c'est pareil, faut d'abord s’entraîner !

A ce jour nous sommes environ 80 adhérents, on finit généralement la saison à plus de 120 adhérents !

Pour une petite bourgade de même pas 8000 habitants, c'est pas mal, et sans trop de publicité car de toute façon on n'a pas la place pour accueillir plus de 30 personnes par cours, infrastructure oblige...

Combien de filles s’entraînent chez vous ?

Elles ne sont pas nombreuses, 5 % à peine des effectifs, elles ne restent jamais très longtemps ici, elles n'ont pas la flamme (Rire) !

On ne fais pas du Fit boxe, donc cela reste assez dur !

LES FILLES SONT BIEN PRÉSENTENT AU TPG !

Qui s’occupent des débutants ?

Tout le monde s'occupe de tout le monde !

Les anciens travaillent avec les nouveaux, on est un club très familial avec les avantages et les inconvénients qui vont avec. Quand on avait un noyau dur de combattants, ceux-ci travaillaient essentiellement entre eux avec des consignes diverses que je leur donnais. Après j'ai toujours été assez exigeant sur certaines choses, de nos jours les gars ne supportent plus ou pas, donc « bye bye » si cela ne convient pas !

Les cours ont lieu quels jours ?

Muay Thai avec Lucien Deroy, les mardis et jeudis de 19H45 à 21h45, les samedis de 14h30 à 16h

Le dimanche matin en Full-contact avec Joël Noulez de 10h30 à 12h pour les 6/12 ans.

L’entraînement est uniquement en boxe thai ?

Non, parfois aussi en K1 ou en Kick Boxing, le dimanche en Full-contact

Pour l’échauffement vous courez dans le quartier, vous sautez à la corde?

Non, les gars doivent courir d'eux même, sinon sur 1h30 de cours il ne restera plus rien en boxe. Ils doivent être capable de se prendre en charge, et de nos jours c'est très dur, on voit tout de suite les gars motivés...

En début de cours et parfois à la fin du cours nous faisons de la corde mais pas plus de 15 minutes après ce sont des exercices divers...

Les compétiteurs font combien de rounds aux paos en général ?

Cela dépend du niveau mais j'adapte en fonction du gars, ce ne sont pas forcément des rounds précis, parfois deux minutes parfois 5 minutes !

Il faut varier les plaisirs, après quand le gars sait qu'il fera autant de rounds de tant de temps, il gère trop, il ne faut pas qu'il sache ce qu'il va devoir faire, il ne faut pas de routine !

Tout le monde tourne à la salle entre champions pour les sparings, vous vous préparez tous ensembles ?

Oui tous ensembles, sauf pour certains ateliers ou sessions, je suis persuadé que de tourner avec des débutants te fais progresser aussi car tu n'es pas face à un combattant formaté, donc plus imprévisible. Bien sur il faut jouer le jeu et apprendre à gérer et à marquer des points plutôt que de taper dur, ce qui est réservé entre gars aguerris...

Est ce qu'il y a deux cours distincts pour les débutants et les confirmés ?

Non, tous ensemble, même si parfois on fait des groupes dans la séance, en fonction des gens présents...

Est-ce qu’il y a une séance spéciale en boxe anglaise ?

Non, mais on réserve parfois des rounds de travail de bras pendant les cours c'est tout. En Muay Thai le corps à corps est efficace contre un Muaymat (Fort en poing). Après c'est aussi en fonction de la discipline dans laquelle le gars doit boxer...

La salle fait combien environ de surface ?

Une centaine de mètres carrés, c'est peu mais on n'a la chance d’être bien équipé, avec un ring au sol et huit sacs de frappe !

Est-ce que le club est aidé par la mairie ?

Oui et non, en fait on n'a très peu de subventions et il faut toujours se battre pour avoir quelque chose, même si depuis quelques années c'est un peu mieux grâce à David notre président, mais bon 1000 euros de subventions annuelle c'est rien non ?

Et nous sommes tous bénévoles, des vrais !

La mairie vous encourage dans vos organisations ?

Elle nous aide logistiquement, nous couvre parfois lors de déficit mais bon ce n'est pas assez pour moi (Rire) !

Depuis le temps que l'on existe on devrait avoir beaucoup mieux !

Le club a déjà organisé des stages avec des champions ?

Oui on n'a déjà fait venir plusieurs champions ces dernières années, Dany Bill est venu deux fois, Somrack Kamsing et Fabrice payen sont aussi venu deux fois, Malik Mangouchi, Bory Yarng, Darith Ung, Fernand Lopez, San Kim Sean, Boonjumrong. Nous allons aussi régulièrement à l’extérieur, comme par exemple pour les stages de Daniel Ghita et Peter Aerts en Flandres.

Grâce à l'initiative de Julien Gilles nous avons eu la chance d'avoir Samkor Kietmontep qui est venu deux mois au TPG au début de l'année 2013 et récemment le grand Seanchai Sor Kingstar est venu avec Manop son entraîneur, ils ont donné deux cours chez nous et un stage qui a accueilli plus de 70 personnes mais tu le sais tu étais avec nous !

Quelle est la devise du club ?

NO PAIN NO GAIN - TRAIN HARD FIGHT EASY !

Pas de travail, pas de résultat, entraîne toi dur, et le combat sera plus facile !

CHRISTOPHE RICHARD, KHRU MANOP, SEANCHAI SOR KINGSTAR, JULIEN GILLES, LUCIEN DEROY !

CHRISTOPHE RICHARD (COACH DE LA STAR DU K1 JÉRÔME LE BANNER) A DIRIGER L’ÉCHAUFFEMENT POUR LES ÉLÈVES DU TPG !

UNE PARTIE DES ENFANTS QUI PRATIQUENT AUX TPG, BEAUCOUP COMBATTENT EN ÉDUCATIF !

KHRU MANOP MASSE SEANCHAI DANS LES VESTIAIRES DU TPG !

LA STAR THAÏLANDAISE A MONTRÉ DE NOMBREUSES TECHNIQUES AUX ÉLÈVES DU THAI POWER GYM !

LES PRATIQUANTS DU TPG ONT REPRODUIT AVEC SÉRIEUX LES ENCHAÎNEMENTS TECHNIQUES DU ROI DES RINGS !

KHRU MANOP, UN EXCELLENT PÉDAGOGUE !

UN SPARRING AVEC L'EMPEREUR DU MUAY THAI, LA GRANDE CLASSE !

L’ÉQUIPE DU TPG AVEC SEANCHAI !

 

THAI POWER GYM

Centre culturel

51 rue Roger Salengro

59116 HOUPLINES

Contact: Monsieur Denneulin David

Téléphone: 03.20.87.50.34

Site Internet: www.thaipowergym.com